Eco-Courtier Via Capitale

1- Cibler vos besoins

Les motifs relatifs à l’achat d’une propriété varient d’une personne à l’autre. Il est donc très important de discuter avec moi de vos besoins spécifiques avant de commencer à visiter des propriétés. Lors de notre rencontre, nous allons les identifier et mettre sur pied ensemble une liste de caractéristiques correspondantes tels que l’emplacement, le prix, le type de propriété recherchée, le nombre de pièces, la proximité avec les commerces, etc…

 

2- Obtenir une pré-qualification bancaire

Vérifiez avec votre institution financière le montant d’hypothèque que vous pouvez vous permettre. Quand sera venu le temps de regarder la meilleure opportunité hypothécaire, je serai là pour vous référer le meilleur conseiller. Une pré-qualification hypothécaire est rapide et facile à obtenir. Et gratuite. Vous magasinez sans stress et en toute sécurité, sachant que vous serez prêt à agir quand vous dénicherez la maison de vos rêves, et vous aurez plus de poids lors des négociations.

 

3- Faire une liste de frais relatifs à l’achat d’une propriété

Certains de ces frais se paient une seule fois et d’autres représentent un engagement mensuel ou annuel qui s’ajoute à ce que vous aviez prévu. Tous ces coûts ne s’appliquent pas dans toutes les situations mais il vaut mieux les connaître tous et bien à l’avance pour pouvoir établis un budget réaliste et complet. Rappelez-vous qu’acheter une maison constitue un élément central de votre portrait financier.

 

– Dépenses à prévoir à la signature de l’acte de vente :

Honoraires de notaire : environ 1500$. Informez-vous des tarifs pratiqués par différents notaires. Les coûts varieront selon la complexité du dossier et les services offerts par le notaire

La répartition (remboursements) des taxes : le calcul du remboursement au vendeur (s’il y a lieu) sera effectué à compter de la date d’occupation et vous devrez rembourser le vendeur pour le nombre de jours déjà payé par lui, si c’est le cas, pour les taxes foncières suivantes: taxes municipales, taxes scolaires

Réservoir d’huile à chauffage : si la propriété est munie d’un chauffage à l’huile, le vendeur doit faire remplir le réservoir le jour même de l’acte de vente et apporter chez le notaire la facture que l’acheteur devra lui rembourser en entier

Compteurs d’électricité (Hydro-Québec) et de gaz (Gaz Métropolitain) : l’acheteur et le vendeur doivent aviser Hydro-Québec et Gaz Métropolitain (s’il y a lieu) de la date du changement de propriétaire afin qu’une lecture des compteurs soit faite à cette date, et pour que les montants soient imputés respectivement à l’acheteur et au vendeur à la date d’occupation de la propriété

Assurance-habitation : il ne faut pas oublier qu’à la signature de l’acte de vente, vous devrez fournir la preuve qu’une assurance-habitation est en vigueur, pour un montant équivalent ou supérieur à l’hypothèque en place. L’assurance habitation couvre la reconstruction de l’immeuble (valeur de remplacement) en cas de destruction et assure le contenu (feu et vol). Votre institution prêteuse exigera une preuve d’assurance avant de libérer les fonds pour la signature chez le notaire. On parle ici d’environ 500-1500$ par an.

Taxe sur la prime d’assurance SCHL de 9%

 

– Dépenses à prévoir après la signature de l’acte de vente :

Les droits sur les mutations immobilières ou « Taxe de Bienvenue » : la municipalité dans laquelle vous avez emménagé vous enverra un compte de taxes de mutations, dans les quatre à six mois suivant la signature de l’acte de vente, et celui-ci est calculé en fonction du prix de vente et selon le barème suivant (on prend le plus élevé entre l’évaluation et la valeur marchande comme base de taxation) :
0,50 % du premier 50 400 $
1,00 % de 50 400 à 251 800 $
1,50 % de 251 800 $ à 503 500$ (seulement pour l’île de Montréal)
2% pour la tranche de 503 500 $ et plus (seulement pour l’île de Montréal)

Les frais de déménagement, la peinture, la décoration, etc. : les frais des entreprises de déménagement professionnelles se chiffrent en moyenne de 80$ à 125$ de l’heure pour le camion et 3 hommes. Les prix augmentent de 10 à 20% durant la période du 1er juillet. Pensez aux frais que vous devrez payer dans le cas du branchement téléphonique ainsi que du réseau de câble. N’oubliez pas d’informer vos fournisseurs de services avant votre déménagement et informez-vous rapidement sur les services suivants de votre nouvelle localité.

 

– Autres dépenses à prévoir :

Votre mise de fonds : elle varie en fonction du type de propriété que vous ciblez :

Unifamiliale, duplex et condo (propriétaire occupant) : 5%
Triplex & quadruplex (propriétaire occupant) : 10%
Quintuplex (propriétaire occupant ou non) : 15%
1-4 logements (propriétaire non-occupant) : 20%

Attention, certains facteurs spécifiques sont à considérer et feront varier ces pourcentages : par exemple votre statut au Canada (résident, citoyen, visa de travail, etc..) ira de pair avec un certain pourcentage de mise de fonds à verser. Depuis le 15 février 2016 pour l’achat d’un condo, d’une maison ou d’un duplex d’une valeur supérieur à 500 000$, la SCHL demandera plus de 5% de mise de fond. Si vous êtes à visa de travail et que vous êtes au Canada depuis moins d’un an, une mise de fond minimum de 10% sera demandée pour l’achat d’un condo maison ou duplex. Également, une propriété en indivision va souvent avec une mise de fonds de 20% contrairement aux condos divise. A la lumière de tous ces points, je vous conseille de vérifier avec votre spécialiste hypothécaire les politiques d’approbation applicable à votre situation !

Frais de l’assurance hypothécaire : si vous n’avez pas le pourcentage de comptant minimum requis pour obtenir de votre banque un prêt dit «conventionnel», vous devrez payer une prime d’assurance à cet effet. Cela représente entre 0.5 et 3.5% du montant total de l’hypothèque. Les paiements sont généralement ajoutés à votre versement mensuel

Frais d’inspection : il est crucial de faire inspecter votre future maison et de demander cette condition lors de la promesse d’achat. Les frais sont de 400 à 600$. Je vous référerai à cet effet un inspecteur agréé qui fait partie de l’ordre des inspecteurs du Québec

Frais d’évaluation : le seul cas où une évaluation de la propriété entre en compte, c’est lorsque la banque le demande. Sinon, vous n’aurez pas à la faire. Le prix de cette évaluation varie de 275$ à 600$

Frais d’arpentage : quand vous achetez une maison existante (comparativement à une maison neuve), la banque pourra exiger un certificat de localisation mis à jour. À moins que votre promesse d’achat ne l’ait déjà inclus comme responsabilité du vendeur, vous devrez débourser entre 500$ et 800$ pour un tel document

Frais de courtage hypothécaire : un courtier hypothécaire a le droit d’exiger des frais pour son travail de démarchage auprès de différentes institutions prêteuses. Cependant, il est important de «magasiner» car plusieurs courtiers vous accorderont gratuitement leurs services puisque l’institution prêteuse paiera leurs honoraires

Frais de condo : les copropriétaires doivent débourser des frais mensuels pour l’entretien des espaces communs, escaliers, paysagement, déneigement, etc. Ces frais varient selon le type d’immeuble et les décisions de chaque Syndicat de copropriété

Test de la qualité de l’eau : si la maison que vous convoitez est desservie par un puits ou par un aqueduc privé, vous voudrez faire analyser la qualité de l’eau par un expert indépendant. Ces frais de cueillette et d’analyse seront à votre charge.

Infrastructures : il est important de s’informer si une taxe spéciale, concernant des dépenses exceptionnelles d’infrastructures (trottoirs, aqueduc, égouts, asphaltage), s’applique à la propriété qui vous intéresse. Ces dépenses d’infrastructures peuvent représenter des milliers de dollars qui s’ajoutent au compte de taxe municipal pour un nombre d’années prédéterminé.

 

Note :

Si vous déménagez dans une localité très éloignée du large secteur dans lequel je travaille, je pourrai vous référer à un courtier professionnel dans la région désirée. Les lois fiscales prévoient que lorsqu’un particulier change de lieu de résidence au Canada parce qu’il est ou sera employé dans un nouveau lieu de travail (40 km), il peut déduire les frais de déménagement admissibles incluant la rétribution de l’agent immobilier, les frais de notaire et le droit de mutation de la nouvelle résidence.