Eco-Courtier Via Capitale
809-000-919
Sélectionner une page

Mon arrivée

D’origine française, je suis arrivée au Québec en avril 2003 avec mes parents et ma sœur. Ma rencontre avec Montréal, qui est devenue ma ville adoptive, a été définitivement une étape importante de ma vie !

Tout de suite, j’ai été frappée par l’accueil et la gentillesse de ses habitants. Je n’avais que 14 ans, mais dès les premiers instants, j’ai vu la différence avec mon pays natal. Cette ouverture d’esprit, cette acceptation de tout un chacun, cette entraide permanente, sont autant de choses qui m’ont tout de suite plu. La facilité de parler avec les gens, même des gens qu’on ne connaît pas, peu importe le contexte et l’endroit, m’a fasciné et continue de me fasciner ! La mentalité de non-jugement également : une égalité et un respect vraiment présents dans la vie de tous les jours.

Mes études

Après avoir fini mes études secondaires, j’ai continué mon cursus scolaire au HEC Montréal, et j’y ai découvert le monde du business ‘’à l’américaine’’, pour le meilleur et pour le pire ! Une mentalité encore une fois extrêmement ouverte, des possibilités infinies et surtout, en tant que femme, jeune qui plus est, ce côté de la mentalité québécoise sur le monde des affaires m’a beaucoup parlé : en pratique également, je voyais que les opportunités n’étaient pas les mêmes que si j’étais restée en France. Plus largement, le Québec est un territoire où le fossé entre hommes et femmes est beaucoup moins creusé que dans d’autres pays. En tant que femme, je ne pouvais qu’apprécier ce côté. Par contre, beaucoup de compétition et peu de réglementation dans certains domaines d’activités, plus de liberté donc, mais selon moi, trop de compétitivité peut s’avérer néfaste par moments.

Québec, je t’aime

Beaucoup d’autres éléments positifs ont fait en sorte que d’année en année, et cela fait maintenant 18 ans que je suis établie à Montréal, mon attachement à la ville et au Québec s’est intensifié. Par exemple, la facilité administrative, comme créer un compte en banque ou autre, est définitivement quelque chose que l’on remarque lorsque l’on arrive de France ou d’autres pays où les processus sont très bureaucratiques. Petit bémol cependant : en ce qui a trait au système de santé (public, j’entends), nous sommes moins habitués en tant qu’Européens à être moins pris en charge donc cela peut créer des frustrations au début. Le tout est de bien ‘’magasiner’’, en bon québécois, afin de trouver un bon médecin compétent, disponible et qui correspond à nos besoins en termes de dossier médical.

Solidarité

Plus généralement, et en plus de correspondre à mes valeurs, la position d’enclave du Québec par rapport au reste du Canada m’a toujours beaucoup plu, son positionnement identitaire malgré l’écrasante présence des États-Unis frontaliers, la volonté de garder et respecter la langue française coûte que coûte, en bref, même si je ne suis pas une grande ‘’fan’’ de politique en général, il est certain que j’apprécie ce côté un peu ‘’loup solitaire’’ du Québec.

 

 

Article publié sur le blog de Via Capitale du Mont-Royal le 2 décembre 2020

Crédit photo : Maurice Nantel